Blague d’usine 1.

Billet du 10 mars 2013 déplacé de « Et voilà l’travail »

En voyant mon premier article sur les intérimaires (blogue pro), un ami m’a demandé :

Je crois qu’il va falloir arrêter les CDD et CDI pour n’embaucher que des intérimaires.
Juste un détail : ça marche aussi avec son PDG ?
Pourquoi pas ? Un jour peut-être !
Le monde du travail, pour ceux qui ne le connaissent pas, regorge de petits « boni ». Même la pire des tâches offrent de quoi sourire au moins une fois dans la journée. D’ailleurs il ne tient qu’à nous de s’accrocher à ces petits cadeaux pour que la journée avance plus vite qu’à la normal. Garder le sourire, apprendre à voir dans notre besogne la plus dure, un « gain »ou un « avantage ». Bref, les points positifs sont à trouver et à cultiver lorsque l’on travail. Dans le cas contraire, il est probable que nous finissions non seulement la journée sur les genoux, mais qu’en plus le mental ne suivent pas longtemps.
Ces moments peuvent aussi être ce qu’on saurait appeler des « blagues d’usines ». On en fait tous un jour ou l’autre bon gré mal gré. Vous savez« LA » blague qu’il ne faudrait jamais dire. Celle qui nous fait à demi honte. Elle fait rire, non pas parce qu’elles sont drôles mais justement parce qu’elles ne le sont pas. C’est triste !? Meuh non, cela veut aussi dire que l’on se met à l’aise sur son lieu de travail.

 

aime4

Publicités

Un commentaire? Merci ^.^

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s