Les erreurs au travail.

Vous avez détruit la dernière agrafeuse qui fonctionnait encore, perdu un dossier méga important, oublié une réunion au sommet, utilisé le mauvais outil ou fait un bourrage dans la photocopieuse? En France, au boulot, il est souvent plus sûr de planquer ses erreurs que d’en discuter… et d’éventuellement faire progresser tous le monde.

Aujourd’hui, mieux vaut faire partie d’un mauvais service qui ne déclare pas ses écarts involontaires que d’un service compétent et consciencieux qui les déclare systématiquement, étant donné la logique qui y règne. Mais qui est aujourd’hui questionnée, et pourrait évoluer.

Cependant l’erreur présente un intérêt en entreprise, qui à lui seul justifierait qu’on la bichonne : celui d’être un signal d’alarme, l’indicateur que quelque chose ne va pas dans l’organisation. Dans ces cas-là, il faudrait même remercier la personne par qui l’erreur est arrivée.

Et voilà le travail !

 

Si vous avez aimé, vous aimerez peut être : Les erreurs de management

Publicités

Un commentaire? Merci ^.^

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s