La pénibilité de la chaleur au travail.

 

Mais pourquoi est-il aussi méchant ? Parce que !?

Il est tout bleu, ce qui est une jolie couleur froide et apaisante, il est petit donc mignon, il a une queue de lapin toute charmante et pourtant il est grognon… IN. CROI. IABLE ! Mais on sait aujourd’hui pourquoi il est « méchant »; parce qu’il a chaud!

Cet article va parler du grognon. J’en parle car toute cette semaine la température est passé de « j’ai froid » à « j’ai trop chaud dans cette usine toute en taule ».

Comme vous le savez, pour ceux qui ont lu mes billets précédents, j’apporte tout particulièrement un regard intéressé à la communication inter-employé. Et aujourd’hui, comme déjà de nombreuse fois auparavant, j’ai remarqué le fait que la chaleur attise les tensions, crée des sueurs froides entre les Hommes et que même le plus calme d’entre nous peut se réveiller. Tous étant oppressés par le plomb solaire.

Ainsi, même Grandschtroumpf, la schtroumphette ou n’importe quel schtroumpf gentil se transforme en stroumpf grognon. Les susceptibilités s’émoussent au fil des heures en fonction de la température.

Aujourd’hui, j’ai failli me fâcher avec l’un de mes collègues à cause de cela. J’ai « failli » j’insiste.

Mais entrons dans le vif du sujet:

L’employeur est tenu de garantir la santé et le bien-être de ses salariés. Cependant les textes restent indéfectiblement un peu vagues tout en sous-entendant l’obligation d’adapter l’organisation et le rythme du travail à la chaleur. Génial ! Le Code du travail ne fixe donc pas vraiment de limite précise au-delà de laquelle les salariés sont autorisés à abandonner leurs fours qui leurs servent de bureaux.

Mais un héro nous aide bien plus ; La Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam) recommande toutefois aux salariés de quitter les locaux si la température intérieure dépasse les 34° et que la climatisation ne fonctionne pas.
Les bons réflexes à adopter au bureau:

Côté salarié il y a quelques bons gestes :

Augmentation des pauses si possible.

Boire beaucoup d’eau de manière régulière, mais pas trop froide, et cela même si vous ne ressentez pas la soif.

Question vêtements ; il faut savoir que même si l’entreprise ne peut vous obligé à une « tenue correcte » ou « un uniforme », le bon sens est de mise. Il est aussi possible de mettre des vêtements plus amples et légers sans pour autant aller vers le bernuda-tongue.

Un alimentation légère et à base de fruits et légumes. Avec un peu de sel, qui permet de ne pas trop transpirer et de converser l’eau dans le corps.

Si malaise ou symptômes de malaise ; stoppez le travail, et allez voir un médecin. Evitez de prendre le volant immédiatement après avoir ressentit un malaise. Et si vous avez un traitement, n’attendez pas le malaise et demander conseil à votre médecin de famille ou du travail pour en savoir plus.

Si vous voulez en savoir plus.

like2

Et voilà le travail !
Publicités

Un commentaire? Merci ^.^

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s