La structure de l’entreprise ou Structure organisationnelle

Plus bas dans le blogue « et voilà l’travail », nous parlions d’organiser sa recherche d’emploi.
Et nous parlions alors des parties de la structure d’une entreprise afin de savoir dans quelle partie de l’organisation il fallait s’orienter.
Cet article que j’avais écrit ne m’avait pas permis de développer le sujet de la structure d’entreprise qui pourtant était à la base du billet en question.
Je me permets donc de refaire un article sur le sujet.
Si la représentation traditionnelle de la structure est souvent l’organigramme, cet outil ne donne qu’une image imparfaite de la réalité.
La structure apparaît comme le reflet à la fois de l’organisation technique et humaine de l’entreprise, ainsi que des processus de décisionsemployés par les dirigeants.
J’avais alors évoqué Henry Mintzberg qui distingue six parties de base à l’organisation :
Sommet stratégique : C’est l’organe de direction de l’Entreprise
Ligne hiérarchique : C’est une hiérarchie d’autorité composée de cadres opérationnels chargés d’animer des équipes de travail directement productives (coordination entre le sommet et le centre opérationnel)
Centre opérationnel : Il constitue la base de toute organisation au sein de laquelle on trouve ceux qui effectuent le travail directement productif.
La technostructure : Elle est composée d’analystes et d’experts qui réalisent des activités appelées indirectement productives, ce sont la plupart des cadres fonctionnels.
Fonction de support logistique : Elles fournissent différents services internes à l’organisation (d’une cafeteria jusqu’à l’entretien des locaux).
Idéologie des organisations : L’idéologie se fonde sur les traditions, normes, valeurs dominantes et les croyances de l’organisation.
Peter Ferdinand Drucker quant à lui, juge la structure de l’entreprise autrement. Il présente une définition des tâches que l’entreprise doit accomplir:
Fixer les objectifs,
Analyser et organiser le travail en une structure adéquate,
Motiver et communiquer,
Mesurer par des normes,
Former les gens.
Il propose, aussi, cinq types de structures d’organisations fondées sur les tâches (fonctionnelle et par équipes), sur les résultats (décentralisée fédérative, décentralisée simulée), organisation par système. Pour bien vous la faire comprendre, je préfère vous citer des extraits;
« La meilleure structure de l’entreprise ne garantira pas les résultats et la performance. Mais une mauvaise structure est la garantie de la non performance. Tout ce qu’elle produit c’est de la friction et de la frustration. La mauvaise structure met le projecteur sur les faux problèmes et aggrave les disputes non pertinentes. Elle met l’accent sur les faiblesses et affaiblit plutôt que de renforcer la performance. La bonne structure organisationnelle est donc un pré requis à la performance. » Peter Drucker
« Plus la structure organisationnelle est simple, moins elle peut se détraquer. » Peter Drucker

 

Son leitmotiv est que la structure doit accompagner la stratégie. En effet, une organisation souple s’adapte aux politiques décidées par la Direction Générale et mène au succès.
Je vais conclure car l’article est déjà assez lourd pour l’instant et j’aurais l’occasion de publier d’autre billet plus tard. La structure d’organisation est un cadre pour la gestion des ressources humaines et un élément d’analyse interne de la stratégie d’entreprise.
Pour cela je poserais la question qui m’a taraudé en lisant Drucker; Comment une structure peut-elle s’adapter si elle n’existe pas déjà ? En fait, selon moi, l’entreprise doit se demander quelle structure lui est le plus adaptée. Pour moi, Drucker à raisonné avec justesse. Mais avant de faire son choix dans le type de structure et de vouloir l’adapter, il faut connaître quelques bases et revenir sur les travaux de Mintzberg cités plus haut. Car l’on ne peut se lancer dans le vide en espérant trouver de manière innée ce que nous ne pouvons réellement définir qu’une fois la structure en place. Sinon cela reviendrait à construire une maison sans avoir pensé auparavant aux fenêtres et en commençant par le toit sans avoir monté les murs. Joli courant d’air dans l’entreprise et à coup sur le tout finira en tas de cendre.

 

Pour en savoir plus :
Structure et dynamique des organisations (1979) de Henry Mintzberg
Structures et changements : balises pour un monde différent (1996) de Peter Ferdinand DruckeR

Citation de Peter Ferdinand Drucker
La structure d’entreprise, par IGmix
Le choix d’une structure d’entreprise par l’Accadémie d’Amiens
La structure d’entreprise, par la CCI de Paris.

Et voilà le travail !

 

Publicités

Un commentaire? Merci ^.^

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s