Affrontez sereinement les « peak activities ».

peak

Peak activities: Pics d’activités

12 min ; c’est le laps de temps maximal pendant lequel un salarié parvient à se concentrer sans être interrompu selon Sciforma.

Des périodes de rush, nous en connaissons tous. Mais compter sur la seule adrénaline pour tenir le coup est une erreur de débutant. Dormir quatre heures par nuit, prendre dix kilos et oublier que vous avez un ou une petit(e) ami(e) qui vous attend en rentrant. J’en ai moi-même fait les frais lorsque je suivais mon stage au musée d’art moderne de Lille. Il m’arrivait de travailler deux heures de plus le matin, avant d’aller au travail. Profitant du fait que je suis un lève tôt. Mais il faut l’avouer, j’avais du mal à concilier vie au travail et vie privés. Le soir je rentrais parfois sur les genoux. Bien sur j’en entends dire « tu débutais dans le monde du travail » ou alors « il ne t’en faut pas beaucoup pour t’épuiser ; t’était en stage quand même, ne te moque pas de nous ». je répondrait ; « il y a stage et stage » mais revenons au sujet du billet.

La clé de l’efficacité en cas de rush est de garder la tête froide. En cas de coup de feu, il ne faut pas changer son organisation, il faut s’adapter. J’en avais déjà un peu parlé lors de mon billet sur la manière de gérer l‘imprevu.

D’un coté l’on augmente ainsi la capacité de travail, tout en réduisant les taches à effectuer.

La précipitation est un piège redoutable

Quand l’on manque de temps on essaye d’en gagner. Sauf qu’on n’est pas un magicien. Revenir en arrière une fois que l’on s’est engagé sur une fausse piste est impossible lorsque l’on manque de temps. Il faut savoir planifier et perdre du temps rien qu’à la planification dès le début. Ensuite il faut simplement le valider avec le client qui saura vous dire si vous partez mal. Ensuite les idées claires tout devient plus facile.

Simplification et adaptation.

Lorsque l’on ne dispose pas du temps habituel et nécessaire pour notre dossier, l’on ne peut se permettre le luxe du perfectionnisme. Le créatif saura très bien s’en sortir à ce moment là d’ailleurs. Là c’est l’expérience et l’adaptation qui parlera pour vous. Il faut apprendre à simplifier les procédures pour aller directement à l’essentiel et trouver à où l’on pet gagner du temps.

I’m poor, lomesome manager.

S’isoler est parfois la seule solution. Vivre avec vous-même (et votre équipe) pour vous préparer comme un sportif de haut niveau. En fait s’isoler est le seul moyen pour se concentrer corps et âme sur le dossier. A musique éteinte, volets fermés, ordinateur cassé dans le coin du bureau, et deux gardes en armure à l’entrée. Tout de même pas à ce point, peut-être. Heu ? Si ? Hum !

Mais pensée à garder un peu de temps pour votre équipe, vos clients, vos fournisseurs, etc. puis réservez-vous une salle, dans un espace neutre (pas votre bureau), coupé de vos habitude.

Taches, sous-taches.

Il n’y a aucun dossier qui ne peut pas être divisé en sous-tache. Organiser son temps en étapes ne nécessitant pas plus de une heure trente de travail. C’est le temps d’attention maximale du cerveau. Et ne faites qu’une seule chose à la fois. Puis multipliez les réunions éclaire pour parler de tout les problèmes et les régler au plus vite afin de ne pas perdre du temps en buttant sur l’un d’eux.

Attention à la surchauffe.

J’en avais déjà fait une belle introduction lors d’un billet précédent. Mais la surchauffe montre que l‘on ne s’est pas respecter.

L’on peut vouloir avoir une résistance mentale hors du commun, le corps vous dira que lui il vous … Voilà, voilà.

Allongez ses horaires, pourquoi pas, mais caller ceux-ci en fonction de votre chronobiologie. Pensez aussi que si vous êtes trop fatigué vous ne ferez que du mauvais travail.

A ne pas faire :

Je vous ai vu ! Rangez cette boite ! Dans tous les cas, renoncez aux dopant (caféine, boissons énergisantes, ligne de cocaïne…) qui vous donneront un coup de fouet à court terme et vous empêcheront de récupérer plus tard.

Source :

 » Les 12 lois du cerveau » John Medina

aime3

3bbb4-signaturebleu

Publicités

2 réflexions au sujet de « Affrontez sereinement les « peak activities ». »

  1. Bonjour, et merci pour le commentaire.
    J’ai longtemps hésité à valider ce commentaire qui me fait penser à une publicité plus qu’à un réel commentaire, mais je laisse le bénéfice du doute. De plus, cela pourra très bien agrémenter un billet que je prépare sur l’ « interruption marketing ».
    Je mets le lien même si l’article n’est pas encore publié ; https://etvoilaltravail.wordpress.com/2013/08/02/marketing-viral-contre-le-spam/
    Publication prévue le 2 août 2013.

    Bienvenue dans le monde du Ludo Management
    R.G.

Un commentaire? Merci ^.^

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s