Le mythe de l’intérim

f1L’article a été mis à jour. Cliquez ici.

On entend souvent dire que le fait de travailler en intérim paie mieux que d’être en CDI, notamment grâce à la célèbre prime de fin de mission et également grâce aux congés payés comprit dans le salaire mensuel, cependant j’ai envie de casser le mythe.
Si des personnes ici ont déjà travaillé en intérim, tout particulièrement à des emplois sans qualifications particulières de 35 heures payés le SMIC, ils se rappelleront que le salaire  tournera autour des 1300 euros net par mois.

Cependant, on entend également souvent qu’il est possible de cumuler des missions de manières à effectuer un plus grand nombre d’heure que 35h/semaine. Et le mythe dit que l’on est payé en heures supplémentaires. C’est un mythe. Car si vous ne dépassez pas les 35 h sur une même mission, vous serez payé au taux horaire normal. Donc si vous cumulez deux missions, vous pourriez très bien être payé au taux horaire normal jusqu’à 70h de travail sur une semaine. Mais bien sur cela est impossible. 70 H par semaine nous empêcherait tout simplement de vivre. Quoi que l’on ferait des économies sur les dépenses de loisirs. WOW, La chance !

Redevenons sérieux, il est fort possible que vous travailler 35 heures au taux horaire normal, et sur une autre mission 5 ou 6 heures le weekend, c’est assez rare, mais c’est faisable. Mais ces 5 heures sont également payé au taux horaire normal. Si nous étions embauchés, nous serions payé 35 h normales et 5 heures sup. Pas en intérim.

On entendra en réponse de cet argument : ho vous pouvez faire des heures sup aussi sur certaine mission. Oui, sur certaine, mais rarement (voire très rarement) sur toutes. Les entreprises qui nous « empruntent » à nos agences d’intérims sont souvent réticentes aux heures sup faites par les intérimaires car elles sont nettement plus cher que si elles sont faites par les « embauchés ».

Une autre chose dont la plupart des entreprises sont réticentes : nous payer les jours fériés, n’hésitant pas à nous mettre en fin de mission un jour avant ou après ce jour férié afin de n’avoir aucune obligation de nous payer le jour en question.

Allons encore plus loin : un intérimaire tombe rarement sur des missions de plusieurs mois d’affilés. Soyons plus concret encore, la plupart des missions vont de quelques heures, à quelques jours, voire plus rarement de plusieurs semaines, mais en général, la mission est renouvelée par étape d' »une semaine ». Donc je vous laisse deviner pour plusieurs années, ce qui est en fait illégale sachant que l’on ne peut avoir un intérimaire plus d’un an et demi sur la même mission de façon continue. N’hésitant donc pas à nous mettre en « tiers-temps ». Le tiers-temps étant en fait un temps d’arrêt obligatoire sur la mission pour n’avoir pas à embaucher celui-ci. Puis on le rappelle, donc pendant ce temps là, il est rare que l’intérimaire retravaille, de peur de rater « son retour » et d’avoir des obligations lié à la mission qu’il prendrait.

Et enfin, l’argument choc ; n’oublions pas que nous sommes de plus en plus nombreux intérimaires à essayer d’avoir des missions et que par cette période de crise le nombre de missions à se partager sont de moins en moins nombreuses comme l’explique très bien BFM TV.

Donc ma conclusion : au mois, il est certain que les intérimaires touches plus qu’un employé de même qualification et de même ancienneté (je rappelle d’ailleurs que l’intérimaire n’est pas augmenté en fonction de son ancienneté dans l’intérim 😉 ). Mais à l’année, une fois les impôts retirés, les vacances prises, et aux prix d’un plus grand nombre d’heure travaillée, nous pouvons nous targuer d’avoir un salaire équivalent voire inférieur à un salarié embauché.

Je rajouterais une note de fin : en ce qui concerne les crédits de consommations ou plus important ; il est très rare de pouvoir obtenir des crédits, ce qui fait qu’en réalité, un intérimaire se doit de pouvoir économiser plus qu’un salarié. En réalité il est bien loin de pouvoir être paisible économiquement.

Si vous-même avez des éléments intéressant par rapport au travail en intérim ou des expérience en intérim particulières, n’hésitez pas à les partager en commentaire!

Conseil : Avant de penser à travailler en intérim; s’inscrire dans plusieurs agence d’intérim est une chose importante. Si vous voulez des missions, n’hésitez pas à appeler tout les jours le matin à l’ouverture (si vous ne pouvez pas vous déplacer) et passez régulièrement. Rien que pour que vous arrêtiez de les enquiquiner ils vous trouveront une mission. Et les commerciaux d’agence d’intérim préfère quelqu’un qui montre qu’il est motivé, qu’un intérimaire qui n’ « ose pas déranger ». D’ailleurs il n’est pas rare que ces personnes du deuxième cas ne trouvent jamais de missions.

Et voilà le travail, justice est enfin faite!

L’article a été mis à jour. Cliquez ici.

Si vous avez aimé cette BD, vous aimerez aussi : #154. Premier Mai.

partage

L’article a été mis à jour. Cliquez ici.

tony

Publicités

30 réflexions au sujet de « Le mythe de l’intérim »

  1. Mais carrément! Ca fait du bien de lire ça! Perso dès qu’un gars embauché viendra me dire ça, je lui dirais de lire ce blogue! Merci aussi!

  2. Bonjour,

    Je ne suis pas tout à fait d’accord avec vous, je travaille dans une agence d’intérim, et je m’occupe entre autres des paies des intérimaires.

    Les heures sup, si elles sont faites dans une même agence d’intérim (ce qui arrive régulièrement) sont payées à l’intérimaire avec les majorations légales.
    C’est seulement, et seulement si, si l’intérimaire cumule des missions dans différentes agences d’intérim qu’elles ne sont rémunérées qu’au taux normal.
    Les heures sup ne coûtent pas plus chères à l’entreprise car les coefficients négociés sont les mêmes que pour les heures normales.Nous avons beaucoup d’intérimaires qui réalisent des heures sup toutes les semaines. Et ça ne pose pas de problème.

    Et enfin pour les jours féries vous êtes tombé sur des agences peu scrupuleuses car nous payons TOUJOURS les jours féries quand un intérimaire cumule les missions dans une même entreprise.

    Je reconnais que les agences d’intérim n’appliquent pas toujours le code du travail mais ces abus sont punis.

    Pour moi l’intérim c’est le moyen de combler une période creuse dans sa carrière, d’acquérir une expérience et souvent c’est une pré-embauche.
    C’est intéressant sur le court terme.
    Il est évident que les intérimaires sont dans la précarité.

  3. Bonjour,
    C’est surtout pour la personne qui travaille dans une agence d’intérim… Je ne sais pas trop où vous travaillez vous, mais moi, c’est exactement pareil que dans l’article de Romain Grandjean… Je crois qu’en plus on pige rien à nos contrats qui sont 1000 fois plus compliqué que ceux des vraies employés… CE qui fait qu’il est facile de nous avoir. En plus, j’ai ma cousine qui est commercial dans une agence d’intérim, et elle m’a expliqué que lors de sa formation, elle a apprit les trucs pour nous arnaquer… Donc…

  4. Bonjour 🙂 Et merci pour votre témoignage!

    « Je reconnais que les agences d’intérim n’appliquent pas toujours le code du travail mais ces abus sont punis. »

    Merci de le reconnaitre 🙂 Et cela accentue la précarité 🙂

    Mais ce n’était pas les agences d’intérim qui sont « viser ». D’ailleurs personnes n’est visé dans cet article. Au contraire, cela n’explique qu’un seul fait: on est pas forcement mieux payé qu’une personne embauché.

    N’ayez crainte, personnellement j’ai beaucoup de respect pour les agences et les personnels des agences d’intérim.

    Donc merci pour votre témoignage, et merci pour votre travail. ET surtout je note que vous n’avez pas profité de votre participation pour faire de la « pub » sauvage pour votre agence. Et pour cela, merci aussi 🙂

  5. La question de la rémunération ne devrait pas être prioritaire en ce qui concerne l’intérim (même si c’est tout de même d’une importance vitale pour de nombreux intérimaires qui ne parviennent pas à décrocher un CDI). Je connais bon nombre de personnes qui ne jurent que par l’intérim car cela leur permet un plus grand contrôle sur leur vie. Travailler 6 mois dans l’année pour voyager à travers le monde les 6 autres mois (sans être payé pendant la moitié de l’année donc), c’est un luxe que peu de personnes peut se permettre. Je le répète, je ne parle pas de rémunération ici, juste de liberté. moi qui suis en CDI, je ne peux me permettre de partir en voyages 6 mois par an, la seule possibilité qui m’est offerte est de prendre un congé sans solde (maximum 10 dans ma carrière, d’une durée de 6 mois à 3 ans, et bien entendu avec approbation de ma hiérarchie, et ce sans assurance de récupérer mon poste à mon retour). Alors bien sûr il n’est pas possible de le faire dans toutes les branches professionnelles, mais l’intérim reste une solution très très intéressante pour ceux qui veulent parcourir le monde et qui ont la chance d’avoir une formation dans un domaine où le recrutement est aisé.

  6. « La question de la rémunération ne devrait pas être prioritaire en ce qui concerne l’intérim »
    Quand tu vois les boulots de merde qu’on nous donne… Y’a que la paye qui est intéressante à la fin de la journée…

  7. Bonjour bonjour.
    Je ne censure pas, mais restons tout de même un peu respectueux. Nous ne sommes pas obligé de prendre ces missions de « merde » après tout 😉
    Je suis tout à fait d’accord avec :

    « l’intérim reste une solution très très intéressante pour ceux qui veulent parcourir le monde et qui ont la chance d’avoir une formation dans un domaine où le recrutement est aisé. »

    Je rajouterai aussi les « étudiants » et « les chômeurs de longue durée en fin de droit qui aiment le chômage ». Je ne dis pas ça pour me moquer, c’est une réalité et l’intérim permet beaucoup de liberté en effet. L’intérim possédé de nombreux avantages; j’en ai profité et j’en profite encore, grâce aux FASTT ( http://www.fastt.org/interimaire/ ) par exemple; ou au CE des agences d’intérims.

    D’ailleurs aujourd’hui j’ai trouvé un logement grâce au fameux 1% patronal 😉

  8. Cet article n’est pas valable pour les gens qualifiés qui font de l’intérim dans les bureaux (finances/comptabilité/RH/juridique notamment). La durée des contrats vont de 1 à 6 mois, parfois plus. Les salaires sont bons car ce sont souvent des missions dans de grosses structures.

    Donc, on peut réellement gagner plus en intérim à condition de bien négocier avant de signer.

  9. Bonjour,

    Je voudrais rebondir sur le commentaire de mrgr…sur parcourir le monde ! Moi je suis intérimaire depuis longtemps et je n’ai jamais eu les moyens de parcourir le monde, durant les 6 autres mois de l’année, même si c’est un rêve car il y a toujours trop de choses à payer ! L’intérim est bien payé certes, mais mon but aujourd’hui est d’avoir un poste stable ! Alors pour trouver une autre mission, je reste à la maison sans trop dépenser ! Tout dépend du désir de l’intérimaire ! J’ai trouvé une seule fois un CDI mais c’était par le biais d’un salon professionnel, alors j’ai envie de dire que si nous devons trouver une bonne mission, commençons à très bien travailler et à nous faire bien voir ! Mais l’autre limite est que ce n’est pas toujours assez pour trouver un CDI ! Donc le vice de l’intérim serait aussi de nous faire miroiter des CDI et c’est pour ça qu’il y a aussi beaucoup de chômage en France ! Les employeurs veulent qu’on soit opérationnels tout de suite, sans même quelquefois nous former et sont beaucoup trop exigent je trouve ! Et en tant qu’intérimaire, je veux verser ma petite larme d’injustice !! Et oui la question de la rémunération n’est pas toujours prioritaire, c’est important aussi d’aimer un minimum ce qu’on fait !

  10. Adecco : la feuille d’heures présentait des heures supplémentaires, il a fallu en arrivé à une lettre recommandé pour se les faire payer. Du coup t’est fiché.

    Proman : facture 3 euros pour frais de virement (salaire, acompte.. illégale, faire une recherche sur la toile) sur 35 heures réalisées, il compte me carroter 6 heures…

    Manpower : je leur ai signalé que l’intérimaire avec qui je bossais effectuait ses temps de repos pendant le travail (transport routier, illégale) ras le bol d’avoir leur client sur le dos qui avait du mal a comprendre les règles. Fiché. L’autre gus a continué a bossé mais il se faisait avoir en autre sur les jours fériés inclus dans une mission, ceux ci ne lui était pas payés.

    Synergie et comme d’autres qui te ne te paie que les heures effectuées, ton contrat est prévu sur 5 jours pour une durée effective de 35 heures, le client te fait bosser que 18 heures. la boite d’intérim te paie que 18 heures (illégale).

    La fumeuse mutuelle des intérimaires qui à augmentée de 15 euros par mois, si tu fais de l’interim a l’insu de ton plein gré de manière aléatoire, compte pas te trouver un appart, un financement de crédit, etc…

    Pour certaine tu peut prétendre si tu dépasses les 600 heures à l’intèrèssement sauf que tu les atteint pas, quid des employées en CDI car même si tu atteint pas le quotat, le pognon rentre, du coup le chiffre d’affaire grossi mais toi t’en vois pas la couleur.

    Les salaires pour mon cas ne sont pas joyeux, 15 ans d’expériences et surtout un taux horaires au smic, t’est pas content personne te force.

    C’est ça le capitalisme, l’exploitation de l’humain par lui même…

    « Je reconnais que les agences d’intérim n’appliquent pas toujours le code du travail mais ces abus sont punis. »
    Encore faudrait il que les gens, les syndicats, l’inspection du travail fasse leur boulot…

    L’intérim devrait être interdit…

      • Mais grave c’est hallucinant les pb de rémunération ifm et congés payés, payés en retard par exemple je me retrouve vraiment sur votre commentaire.

        Lol a 1h dj mat tellement je dors pas avec ces pb a h-8 de bosser comme un fou. Ca fait plaisir d’entendre les mêmes discours je me sentais seul avec mes soucis mdr.

  11. Bonjour à tous 😀 Et bienvenue sur ce blogue 🙂 Je vais répondre à tous les trois car vous m’avez l’air très intéressé et intéressant 🙂

    @ Karlpils : « pas valable pour les gens qualifiés qui font de l’intérim dans les bureaux ». En fait cet article est tout autant valable car il faut les avoir les « missions » en questions. La plupart du temps ces mêmes personnes qualifiées finissent par faire de l’alimentaire sans faire valoir leur diplôme. Je me prendrai en exemple si vous me le permettez car j’ai tout de même un Master 😉 Ce n’est pas rien 😀
    Ensuite, à qualification égale un intérimaire touche moins ; Il est payé au même taux horaire et possède les fameuses primes de fin de mission, mais encore faut-il qu’il ait une mission non-stop, et encore là l’intérimaire ne touche pas le treizième mois, n’a pas forcement accès à un CE de complément etc. Je ne vais pas refaire l’article.
    Enfin, aucun intérimaire ne peut « négocier ». C’est une négociation qui se fait entre le commercial de l’agence d’intérim et la société. Nous n’intervenons dans aucun des maillons de cette chaine 😉

    @ back :
    Je ne rajouterai rien puisqu’en fait je suis assez d’accord avec les deux points de vue 🙂 Tous les intérimaires ne sont pas là pour payer un loyer, mais d’autre n’y sont pas pour préparer un voyage. Il s’agit de choix de l’intérimaire en soit, et donc je n’irai certainement pas mettre mon grain de sel dedans. Et d’ailleurs personne ne le devrait 😀

    @ Un citoyen :
    Ouf, tu n’as pas cité l’agence d’intérim qui m’emploi 😀 Ils m’auraient boudé 😀
    Je me permettrai juste de répondre sur cette phrase : « L’intérim devrait être interdit… » Car le reste, je ne pourrai pas le critiquer, je sens que tu avais besoin de te défouler ce que je respecte 🙂 Ou alors juste en mettant un bémol, tout n’est pas toujours rose, mais tout n’est pas toujours sombre non plus.
    Donc à propos de « L’intérim devrait être interdit… » Je dirai que l’intérim a aussi ses avantages. Dont les deux premiers pour moi : vivre en attendant de trouver un vrai job, ne pas rester à vie sur un job qui franchement ne me plairait pas… Et il y en a encore beaucoup selon moi.
    Mais je me dis que l‘intérim n’est peut être pas fait pour toi 😀 Courage 😀

    PS : Si vous avez vraiment aimé cet article, n’hésitez pas à liker la page du blogue sur FB : https://www.facebook.com/EtVoilaLtravailLeBlogue

  12. Alors moi aussi j’ai de quoi dire sur l’intérim que je pratique depuis 10 ans ! Tout d’abord je suis bien placé pour en connaître les pratiques ayant travaillé en mission intérim pour 7 agences différentes. Merci Romain de dénoncer ce mythe que de travailler en intérim paie mieux que d’être en CDI. Tout d’abord la prime de 10% d’ICCP (congés payés) correspond aux jours de congés que l’intérimaire ne prend pas sur sa mission et les 10% d’IFM (précarité) compensent la fin de contrat. Ces montants sont en brut et soumis à cotisations sociales. Il est très important d’expliquer que lors de l’inscription à Pole emploi ces montants là sont décomptés et diffère les droits aux allocations chômage. Pour être plus claire, l’intérimaire ne perçoit pas le chômage de suite il vit sur ces primes de quelques jours à quelques mois selon la durée de la mission effectuée. Et oui on ne perçoit aucun pactole comme j’ai pu entendre dire !
    Je suis gestionnaire paie et je suis bien placé pour voir les différences de traitement de salaires entre salariés permanent et intérimaires. Le salaire de l’intérimaire est basé sur le salaire minimum conventionnel du poste pour accroissement temporaire d’activité ou pour un remplacement ce sera souvent partiel et il ne touchera qu’une partie du salaire du salarié permanent.
    Les prime de 13ème mois, prime de fin d’année seront parfois versés à l’intérimaire car des sociétés se cachent bien d’en parler à l’agence lors de la négociation du contrat. Les intérimaires ne perçoivent pas la prime de partage et profits, ni l’intéressement et participation de la société utilisatrice bien sûr. Les intérimaires ont des droits aux crédits ou la formation, accès aux CE de l’agence mais peu sont au courant car les agences intérimaires se cachent bien d’en parler. Bref, j’aurais de quoi faire un roman !

  13. Merci pour ces infos, j’ai une petite question, Qui paye les jours férié, la boite d’intérim ou l’entreprise chez qui on travail ? Merci d’avance

    • En réalité la réponse est assez simple. Il suffit de vous demander qui font vos contrats et qui est votre réel employeur; votre agence d’intérim. Vous êtes un employer de votre agence d’intérim (qui vous « prête » à une autre entreprise) donc c’est eux qui vous payent. Et c’est pour cela que vous avez accès au CE de votre boite d’intérim.

  14. Bonjour,

    Je cherchais une information concernant la rémunération en interim et le commentaire de « un citoyen » m’a interpellé concernant Synergie.
    Je ne suis pas dans cette agence mais je vous décris les heures que j’ai effectué :
    (heures prévues au contrat pour le client = 35h)

    sem 31 : 38,50h dont 7h le samedi 1er aout
    sem 32 : 28,15h
    sem 33 : 27,45h
    sem 34 : 28h
    sem 35 : 36,50h
    sem 36 : 29,50h dont 5h15 le lundi 31 aout

    Je viens de recevoir mon bulletin de paye d’aout :
    133 h travaillés (128h normales + 5h sup)

    Cela correspond à mon travail effectif mais pas aux heures fixées sur le contrat.
    Si j’en crois le code du travail et si je l’ai bien compris, l’article L1251-18 dit ceci :

    La rémunération, au sens de l’article L. 3221-3, perçue par le salarié temporaire ne peut être inférieure à celle prévue au contrat de mise à disposition, telle que définie au 6° de l’article L. 1251-43.

    Donc, j’aurais dû être payé 151,6h, la différence est tout de même de 18h (soit 174 euros brut).

    Quelqu’un a-t-il plus de précision ?

    • Bonjour 🙂 Je vais me permettre de repondre que chaque mission d’intérim a son taux horaire et ses primes qui lui sont propre en fonction du contrat qui lie l’entreprise et l’agence d’intérim. Tout cela en rapport avec la législation bien sûr. Ensuite. Si vous avez un soucis avec votre paye, n’hésitez pas à questionner votre agence d’intérim qui est la seule à pouvoir expliquer l’erreur sur un bulletin de paye. Elles font aussi des erreurs parfois et ne sont pas avare pour vous payer. Car il ne faut pas oublier que si vous étes payé plus, eux le sont plus egalement. 😉

  15. juste pour dire que l, interimaire travaille plus car on l,appelle pour ca , qu,il n,a pas le droit de se tromper et tout le reste, sinon on le mais dehors , pour ce qui ai des conges, difficile car il travaille tjrs durant ces periodes quand tout le monde y ai, enfin avec l,ages on ne le fait plus travailler car trop VIEUX et sont salaires n,evolue pas MAIS QUE CES BIEN DE CE SENTIR LIBREEEEEEEEEEEEEEEEEE BANDE DE CON
    CA SE DEVELOPPERA DE PLUS EN PLUS ces comme toute les locations VIVE L,ESCLAVAGISME

  16. Bonjour et Merci! tout est bien vrai et malheureusement désolant.
    Pour enfoncer le clou je vous raconte un résumé d’appel d’une intérim pour
    laquelle j’ai beaucoup donné toutes ces années.
    Ce groupe est la fusion de deux plus petits pour ce qui ce souviennent ce qu’était être intérimaire le siècle dernier ^^  » Adia  » et  » Ecco  » :p je vous laisse deviner ?!
    Bref…Ce matin je reçois un appel que je vais raccourcir un peu

    Dring…
    Moi : Allo bonjour
    add : Monsieur R……..,
    Moi : oui
    add : j’ai une mission de 3 mois chez G… et ….blabla…avez vous les caces 1 2 …
    blabla….
    Moi : oui
    add : alors ce sera de journée sans primes quelconques et idem pour les déplacements
    blabla….
    Moi : quand débuterais la mission…
    add : demain 8h00 et puis-je vous demander s’y vous êtes indemnisé par Pôle Emploi ?
    Moi : euh…oui pourquoi ?
    add : voila, en fait vous allez tout d’abord effectuer une semaine d’ « immersion » dans l’entreprise
    avec un binôme qui vous assistera et durant celle-ci vous serez payé par votre pôle emploi…
    Moi : Comment ? vous voulez dire que je vais travailler  » gratuitement  » durant une semaine !?
    add : bah nan vous serez payer par Pôle Emploi…blabla…
    et c’est bénéfique pour les deux parties car durant cette semaine vous pouvez stopper la mission
    si le poste ne vous satisfait pas et cela permet à votre formateur de vous jauger et donner son
    aval pour votre maintien au dit poste…et vous serez quand même payé par Pôle…
    Moi : Je ne suis pas au courant du  » nouveau  » code du travail. Vous pouvez faire cela ?!
    add : Oui de plus en plus d’entreprise font ça….

    Je vous passe la fin de la conversation…

    Voila ma dernière expérience avec l’ intérim !

    Il y’a peu de temps je disais à mon chère petit qu’un jour il devrait payer pour travailler,
    mais je n’avais pas encore réalisé que j’allais en faire l’expérience bien avant lui.

    Bon courage a toutes et tous

    Désolé pour le UP tardif de ce post

Un commentaire? Merci ^.^

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s