#268. Feminismte

Bonjour lecteur, lectrice, bot qui vend du viagra; qui me poste régulièrement des commentaires (Béni sois-tu, mon zizi va mieux!)

L’actualité est toujours marquée par quelques-uns des sujets d’actualités importants;

La météo, le changement d’heure, la rentrée scolaire, la fabrication des pantoufles en charentaise, le foot, etc.

Et puis parfois, il y a des « faits divers » moins importants, que l’on passe en 1 minute chrono, entre les pubs, pour dire qu’il faut combler le journal de TF1 à 20h;

Les migrants, le chômage, les lutes des classes, le racisme, le féminisme, etc. Enfin, rien d’important en effet!

Pourtant, ces sujets désignés de « peu important » selon certaines sources bien burnés, n’arrêtent pas d’attirer un flot continue de débat, souvent houleux, parfois rigolo (du moins le faudrait-il). Et rarement (mais ça arrive quand même) il y a des questions intéressantes qui émergent en parallèle des débats.

Féminisme.

Prenons comme exemple le féminisme, je me pose toujours deux ou trois questions quand je lis les commentaires sur les rézosocio:

féminisme

Pourquoi, certains hommes, ont tendance à penser savoir mieux ce qu’une femme peut vivre au quotient, surtout en ce qui concerne les discriminations et le harcèlement?

Pourquoi, certains hommes, ont toujours un avis sur ce que les féministes devraient faire, mieux que les féministes elles-mêmes, qui se battent parfois depuis des siècles années pour que les femmes obtiennent ce qu’elles devraient avoir depuis longtemps, au même titre qu’un homme. Au point même d’invoquer Simone Veil avec des guéridons et des médiums, pour lui faire dire ce qu’ils ont envie d’entendre?

Pourquoi, certains hommes, ont cette capacité à dire que « C’est pas vrai, ces salopes ne subissent pas de discrimination. Elles n’ont qu’à rester à la maison si ça leur plait pas! puuuuute » en toute sincérité, sans comprendre à quel point cette phrase « type » est un non sens?

Pourquoi, certains hommes, disent toujours « moi je suis pas comme ça, MAIS… »?

 

 

#243. Réorientation professionnelle / GIF

danseC’était juste pour dire que mon dossier est enfin en cours 😀

Ha et sinon, la loi sur le renseignement est passée. Autant dire que « Je suis Charlie » aura encore été réutilisé par nos politiques à nos dépens.

like2

#232. Réorientation professionnelle

pluiepetitAdmettre que l’on a en soi une envie de reconversion, un désir de s’épanouir dans un nouveau métier, sentir à nouveau le plaisir de se lever le matin, c’est assez simple. En compensation, trouver sa voie, reconnaitre le métier qui collera vraiment à ses besoins et à ses souhaits professionnels laisse parfois un goût amer dans la bouche.
Aujourd’hui, 83% des Français envisagent de changer de métier, mais seulement si cela se passe à la suite d’un licenciement. Et je les comprends, pourquoi remettre en cause une machine grippée tant qu’elle fonctionne encore.

A mon avis, ceux qui se reconvertissent en un clin d’œil car ils savent ce qu’ils veulent, pourquoi ils le veulent, et qu’ils connaissaient déjà parfaitement les démarches pour cela, ne courent absolument pas les rues. D’ailleurs existe-t-il une personne comme ça ?

Ah si… Peut-être dans un Walt Disney.

Je pense sincèrement que pour la majorité de ceux qui ont envie de changer de métier, le choix d’une nouvelle carrière ressemble à voguer en pleine mer avec pour seul instrument de navigation une boussole. Pas impossible, mais c’est carrément casse pied.

0bordelD’ailleurs, personnellement je pense que je vais investir dans une belle moumoute pour remplacer les cheveux que je m’arrache.

Au départ j’étais dans la joie de dire « ouais, infographiste, ça va être trop cool ma vie ». Maintenant c’est plus… « Informatique ? Pourquoi pas… »
Car après avoir discuté avec bon nombre de graphistes et infographistes, il me parait évident qu’il y a très peu de débouché dans ce métier si on ne veut pas être Freelance ou si l’on ne connait pas les bonnes personnes. J’ai déjà fait ce type de formation; mon master « esthétique pratique et théorie des arts contemporains option Arts plastiques ». Et je n’avais pas envie de retomber dans mes petits vices et de « faire un truc qui me plait sans me soucier de ce qui se passe ensuite ».

Donc gros doute, et j’ai juste envie de me rouler en boule dans ma couette, avec mon nounours et un pot de Haagen Dazs speculoos caramel. Cependant la glace sous la couette ça fait des taches.

fb1