Working Dead

Je me suis testé au papier kraft pour une fois.

Je me suis testé au papier kraft pour une fois.

 

Mais pour parler d’une fête bien particulièrement qui est à la mode. Halloween.

Halloween, les enfants et moi.

Ceux qui me suivent un peu, savent que je ne suis pas très fan des monstres miniatures qui peuplent les écoles et se nourrissent de Dora l’exploratrice.

Donc, à part si une copine venait en tenue de démone sexy, je n’ouvrirai pas la porte. Je vais couper la sonnette, et me regarder mes DVDs de Walking dead (pour rester dans le ton) en cuisinant de supers gâteaux, comme un bon célibataire sans vie 😀 Peut-être que je tenterai une percée à travers les baveurs-en-manque-de-sucreries, en sortant faire les magasins ; Il faut bien préparer Noël.

Au pire, je mettrai quelques pièges devant ma porte pour marquer le coup s’il le faut.

Mais alors là…

Halloween, en entreprise.

J’en avais entendu parler mais ça restait un mythe. Et j’aurai préféré que ça le reste.

Halloween aux boulot ?

J’ai le même avis des fêtes au boulot que celui à propos de fêter son anniversaire avec ses collègues.

Donc NON !

Déjà que le matin je ressemble à un Zombi parmi mes collègues qui ont au final la même tronche que moi. Trainant des pieds, ronchonnant avec l’énergie d’un escargot neurasthénique.

Sans compter qu’au boulot, personne n’est ce qu’il peut être dans sa vie privée. On y affiche donc un masque.

Alors pourquoi vouloir se déguiser puisque je le suis déjà toute l’année ?

Je crois que demain, je quitterai le boulot plus tôt !

En attendant ça m’a permis de faire une nouvelle BD. Ha mes collègues. Source inépuisable d’inspiration 🙂

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi : L’alcoolisme au travail 😀

aime2

#182. L’amour

12Si vous avez aimé, vous aimerez aussi : #105. Je suis amoureux / No zob in job – L’accouplement bureaucratique

3

#176. It’s a plane, it’s a bird, no…

AAABaime3